Un deuxième décès parmi les détenus de Ghardaïa



Benchikh Aissa, 49 an, originaire de Qsar El Guerara est décédé, hier jeudi, à la prison de Ghardaïa, suite à une dépression nerveuse.  « Benchikh Aissa est mort des suites d’une dépression nerveuse après le refus des services pénitenciers de le prendre en charge », a appris Elwatan.com auprès de Salah Dabouz, membre du collectif d’avocats des détenus politiques de Ghardaïa. « Il était devenu violent et au lieu de le prendre en charge convenablement, on a préféré l’attacher. Les responsables de la prison accusaient Benchikh de simuler la maladie… », a ajouté l'avocat.    Ce décès est le deuxième après celui de Afari Baâouchi, survenu il y a quelques semaines à la prison de Laghouat. Baaouchi fait partie, lui aussi, des détenus arrêtés dans le sillage des événements tragiques qui ont fait une vingtaine de morts à Ghardaïa, en juillet dernier.    Dabouz, qui dirige l’une des ailes de la Ligues algérienne des droits de l’Hommes (Laddh), a affirmé que les prisonniers sont « tabassés » et vivent dans des « conditions inhumaines ». Il a indiqué avoir rencontré  récemment le leader autonomiste mozabite, Kameleddine Fekhar, dans la prison de Meniaa à Ghardaïa. « Fekhar est interdit de parole depuis un mois », signale Salah Dabouz. Laddh prépare un rapport sur les conditions de détention dans les prisons algériennes.   


Lire la suite sur El Watan.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites