Wilaya de Bouira

L’urgence de rattraper les retards



...

La mission qui attend le nouveau wali de Bouira n’est guère une sinécure.

Le phénomène de bradage des terres agricoles, l’urbanisation anarchique des villes, les dossiers de l’habitat, du tourisme, du sport, l’industrie, autant de secteurs qui peinent à décoller en dépit d’une mobilisation importante des ressources financières.

Ainsi et nonobstant sa situation géographique névralgique et sa proximité des installations portuaires, autoroutières et de la capitale, la wilaya de Bouira demeure plongée dans la léthargie.

L’immobilisme et l’inertie des autorités locales, qui se sont succédé à la tête de l’exécutif de wilaya durant les dix dernières années, quant à la mise en place d’une véritable politique de développement, sont flagrants.

La consommation des crédits est très faible suscitant ainsi des interrogations quant au rôle de l’exécutif appelé à concrétiser et à répondre aux besoins grandissants des populations en matière de projets de développement. Les retards sont considérables.

Les investisseurs potentiels fuient la région, notamment ceux ayant bénéficié des lots au niveau de la zone industrielle de Sidi Khaled dans la commune de Oued El Berdi, où un important foncier industriel d’une superficie de 490 hectares avait été mobilisé par les pouvoirs publics recourant même au bradage des meilleures terres agricoles.

A titre de rappel, la wilaya de Bouira a vu défiler cinq walis en dix ans. Le passage de certains responsables à la tête de cette wilaya avait été même émaillé de scandales, à l’image des affaires enregistrées dans un passé récent à l’agence foncière de la wilaya.

Or, ces successions n’ont jamais abouti à rompre l’hibernation dans laquelle Bouira s’est engourdie. Pour une population dépassant les 750 000 habitants, la wilaya de Bouira présente, ces dernières années, une image peu reluisante.

Les 45 communes que compte la région n’ont jamais connu un développement digne de ce nom. Les populations, notamment celles vivant en milieu rural, ne cessent de revendiquer leur part en matière de projets et une répartition équitable et juste des budgets.

Le nouveau wali, désigné dans le cadre du premier mouvement opéré par le chef de l’Etat, aura du pain sur la planche pour satisfaire les demandes grandissantes de la population locale et de la région qui n’arrive toujours pas à sortir la tête de l’eau.

Plusieurs dossiers, et non des moindres, attendent le nouveau chef d’exécutif, Lakhal Ayat Abdesselam, appelé à redorer le blason d’une wilaya complètement dégradée et victime du sous-développement qu’elle subit depuis deux décennies.

Il est vrai que dans la région, la plupart des secteurs,pour ne pas dire la majorité, continuent d’enregistrer des retards dans leur développement, celui de l’habitat s’avère être le secteur où tous les records en matière de retard sont battus. Les demandeurs de logements, toutes formules confondues, ne cessent de dénoncer les retards, mais aussi la qualité des travaux exécutés.

Au niveau du pôle urbain, les entreprises retenues pour la réalisation des différents programmes peinent à livrer les chantiers dans les délais.

Le secteur du tourisme n’arrive toujours pas à décoller, malgré les potentialités dont regorge la région.

Mis à part le Centre national des sports et loisirs de Tikjda (CNSLT), qui accueille des touristes locaux et des délégations sportives étrangères, le secteur est plongé dans la léthargie.
L’intérêt que lui accordent les autorités locales et centrales est insignifiant.

Le nouveau wali est aussi appelé à solutionner les blocages et contraintes bureaucratiques auxquels sont confrontés les opérateurs en charge d’un complexe thermal dans la localité de Fraksa dans la commune d’El Hachimia.

Les carences en matière de loisirs et lieux de détente pour les familles sont par ailleurs multiples. Le constat est amer en l’absence de structures sportives, culturelles et sanitaires, notamment en zones rurales.

La population qui ne cesse de dénoncer des engagements non tenus des responsables qui se sont succédé à la tête du l’exécutif de wilaya aspire à une amélioration de leur cadre de vie.


Lire la suite sur El Watan.

Photos droles d'animaux

Les photos d'animaux les plus droles!

Voici une compilation de photos réelles d'animaux capturées dans des positions droles.

Tourisme: 7 pays que vous pouvez visiter cet été sous conditions

Tourisme: 7 pays que vous pouvez visiter cet été sous conditions

La vaccination contre le virus Corona (Covid-19) pourrait ouvrir les portes de voyages dans de nombreux pays cet été. Quels sont les pays les plus en vue qui ont annoncé l'ouverture de leurs portes aux touristes au cours de la période à venir?

Population du monde en 2100

Les 10 pays les plus peuplés du monde en 2100

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) prédit dans son dernier rapport que la population mondiale en 2100 sera de 10,88 milliards. Les pays les plus peuplés du monde ne seront plus les mêmes qu’aujourd’hui.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites