COVID-19

Le casse-tête de la FAF



...

L ’arrêt momentané de toutes les compétitions sportives décidé en haute sphère de l’Etat le 19 mars 2020 ainsi que l’instruction du ministre de la Jeunesse et des Sports aux fédérations sur la possibilité de déclarer une saison à blanc 2019-2020, causée par la pandémie du Covid-19, contraint la FAF à gérer cet épineux problème avec une grande sagesse, profonde réflexion et en étroite collaboration avec les acteurs du football ainsi que des experts en la matière.

Finira, finira pas (les différents championnats), là est la question.

Cette question repose sur plusieurs facteurs qui entrent dans la prise de décision finale, entre autres la préservation et la promotion de la santé publique, notamment la loi n°85-05 du 16 février 1985, modifiée et complétée, relative à la protection et à la promotion de la santé ainsi que la loi sur le sport ou l’article 2 de la loi 13-05 insiste et persiste sur le volet «santé» et qui stipule : «Art. 2- Les activités physiques et sportives, éléments fondamentaux de l’éducation, contribuent à l’épanouissement physique et intellectuel des citoyens et la préservation de leur santé» et l’article 66 de la Constitution. Hormis la législation nationale, la FIFA a fait un appel, par le biais de son président lors du congrès de Budapest en 2012, à toutes les personnes impliquées dans le football à travailler ensemble en faveur de la santé des footballeurs en déclarant : «La santé est quelque chose de très important, mais le développement, c’est aussi l’éducation et l’attention portée aux gens que vous éduquez.

Être humain, cela signifie aussi protéger la santé de nos joueurs. Travaillons ensemble pour la santé de nos joueurs.» En plus, le vice-président de la commission médicale de la Confédération africaine de football (CAF) et membre de la commission médicale de la FIFA, l’Algérien Yacine Zerguini, a indiqué, le 2 février 2019 à Tunis, que le principal souci de la CAF est la santé des joueurs dans les différentes catégories et cela nécessite des mécanismes de prévention très importants en déclarant : «Les règles elles-mêmes du football ont beaucoup évolué et prennent de plus en plus en compte le souci de la santé et l’intégrité physique des joueurs, ce qui d’ailleurs va de pair avec la qualité du spectacle sportif.»

Dans le même esprit collaboratif, la Fédération internationale de football (FIFA) et l’OMS ont uni leurs forces en lançant une campagne de sensibilisation intitulée «Faites passer le message pour battre le coronavirus», avec l’appui de 28 stars du football, «sans oublier la déclaration forte du président de la Fédération internationale d’athlétisme, Sebastian Coe, ‘‘Nous devons rappeler à tous que nous sommes une seule humanité. La santé passe en premier. Tout le reste est secondaire.’’». En dernier, la prise en compte de La Déclaration universelle des droits de l’homme (art. 25), – Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (art 16), -Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (art. 12).

Un groupe de travail des confédérations de la FIFA, récemment créé par le bureau du conseil de la FIFA pour traiter des conséquences de la pandémie du Covid-19, où il a recommandé aux associations le report de toutes les compétitions du mois de juin, cette recommandation n’est autre qu’un indicateur aux responsables de football, qu’aucune festivité n’est tolérée avant le mois de juillet et selon l’évolution de l’épidémie, d’une autre façon c’est une aide à la prise de décision.

La Fédération algérienne de football devra mettre en œuvre tout son arsenal juridique afin de remédier aux problèmes liés aux salaires des joueurs en actionnant article 82 des statuts de la fédération qui dit «82- Cas non prévus et de force majeure : le bureau fédéral est habilité à prendre une décision sur tous les cas non prévus par les présents statuts ou en cas de force majeure. Il statue dans ce cas conformément aux pratiques et usages reconnus dans le domaine du football.» En plus la fédération pourra insister sur le fait que les contrats des joueurs professionnels ne sont pas conformes à la réglementation en vigueur.

La Fédération algérienne de football sera confrontée à une difficulté majeure pour l’application de son changement de système de compétition adopté lors l’assemblée générale extraordinaire non réglementaire du 17/09/2019 (transgression de l’article 29-6 des statuts).
D’autres facteurs doivent être pris en considération par la fédération comme : l’intégrité morale et mentale des joueurs, le dopage, le temps de préparation du joueur après reprise régulière des entraînements, date limite pour la prise de décision. «Aucune médaille ni aucun trophée ne valent la santé.»


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites