LA FAF va être rattrapée par le Coronavirus

Grave transgression de l’article 23



...

L a Fédération algérienne de football (FAF) va être rattrapée… par le coronavirus. Le séisme qu’a provoqué la pandémie mondiale du Covid-19 va fixer les projecteurs sur cette instance.

Après l’arrêt des compétitions décrété par les pouvoirs publics en attendant de voir l’évolution de la situation, celle-ci malheureusement n’a pas évolué dans le sens souhaité, pas uniquement en Algérie, mais partout dans le monde, obligeant les instances sportives à faire des évaluations quotidiennes pas très encourageantes, et le ministère de la Jeunesse et des Sports à exhorter les fédérations sportives à anticiper et se projeter dans le cas de figure extrême, à savoir une saison blanche. C’est sûr que le sujet va faire débat entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. C’est une autre histoire et ce n’est pas l’objet de cet article.

A la faveur de cette situation, bien des (mauvaises) choses vont remonter à la surface et ne plaideront pas en faveur de la fédération. A commencer par les multiples et répétées transgressions statutaires et réglementaires commises par la fédération et le bureau fédéral en place, qui sous des cieux où les règlements ne sont pas bafoués par ceux qui ont le devoir et la responsabilité de les respecter et les faire respecter, déboucheraient sans la moindre hésitation sur l’annulation pure et simple des résultats de l’exercice 2019-2020.

Les raisons qui doivent conduire à cette lourde et fâcheuse décision sont les suivantes : la fédération a enfreint ses statuts. C’est une faute grave qui va entraîner des conséquences néfastes sur l’intégrité de la compétition qui est à l’arrêt pour l’instant. Elle a proposé en assemblée générale extraordinaire (AGex) la modification du système de compétition alors que la saison était en cours (4e journée en Ligue de football professionnel et 2e et 3e journées en amateur) en violation de l’article 29.6 des statuts qui en assemblée générale stipule qu’une AGex ne peut se prononcer que sur un des trois points suivants : modification des statuts, changement de siège de la fédération, dissolution de la fédération.

Toute proposition de modification du système de compétition doit se faire en assemblée générale ordinaire. Les membres du bureau fédéral ne le savent pas, ou l’ont-ils fait en connaissance de cause ? Dans les deux cas c’est grave.

Bien sûr, sans surprise et comme toujours, les membres de l’assemblée générale ont cautionné la forfaiture sous un tonnerre d’applaudissements. Dans une forme d’inconscience généralisée, ils ont donné leur caution au changement du «système pyramidal des championnats», dixit la FAF, sans que préalablement celle-ci leur fournisse les mécanismes d’accession et de rétrogradation. Chose qui sera faite un mois plus tard à l’occasion de la tenue de la réunion du bureau fédéral à Ouargla. Ils ont avalé la pilule sans difficulté. Ils ont acheté le poisson en haute mer.

Le bureau fédéral a fait passer son projet au prix d’une grave transgression statutaire et en violation de tous les principes de bonne gouvernance. Il a trouvé la parade en modifiant en catimini l’article des règlements généraux qui traite des modalités d’accession et de rétrogradation (articles 81 de la LFP et 71 du football amateur qui précisaient en 2018 «avant le début de chaque saison sportive, la ligue publie sur son bulletin officiel et sur son site internet les modalités d’accession et de rétrogradation, telles qu’établies par la fédération».

En 2019, le bureau fédéral a modifié le début de l’article qui, dorénavant, précise : «Au début de chaque saison…» à la place de «avant chaque début de saison…». Cet acte est une grave transgression de l’article 23 des statuts de la fédération (compétences de l’assemblée générale) qui précise «L’assemblée générale en tant qu’autorité suprême et légiférant de la fédération a les compétences suivantes … adopter les règlements généraux de la fédération qui lui sont soumis par le bureau fédéral». Le bureau fédéral a outrepassé l’article 23 des statuts, a modifié des articles des règlements généraux sans les proposer à l’assemblée générale et donc sans que celle-ci n’aie validé la proposition qui est resté dans un cartable.

C’est au prix de multiples transgressions des statuts et règlements généraux que le bureau a fait passer son projet de modification du système pyramidal des championnats qui est en fait un non-respect caractérisé des textes qui régissent le football.

C’est amplement suffisant pour annuler cette opération qui n’a pas observé les règlements de respect des statuts de la fédération et des règlements généraux. Le championnat 2019-2020 est une édition Taiwan marquée, en football amateur, par la recrudescence de la violence depuis le début de la phase retour. Il y a un lien entre l’adoption du nouveau système de compétition et la violence qui a fait rage depuis le début de la phase retour.


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites