Manque de moyens dans les hôpitaux à Tizi Ouzou

Les comités de village à la rescousse



...

Les établissements hospitaliers sont dépassés, ces jours-ci, en raison de l’évolution de la pandémie du coronavirus qui ne cesse de provoquer continuellement un climat de panique et d’appréhensions dans plusieurs localités de la wilaya de Tizi Ouzou.

Le CHU Nedir Mohamed du chef-lieu de wilaya arrive difficilement à faire face aux malades. Le personnel réclame toujours des moyens de protection contre le Covid-19 et de soins pour les malades «Nous n’avons pas les moyens pour vous soigner.

Restez chez-vous pour éviter la propagation du virus», lance un médecin. Les patients doivent désormais consulter à distance pour se prémunir de tout contact avec les endroits susceptibles de servir de vecteurs pour le coronavirus.

D’ailleurs, les numéros de téléphone de plusieurs spécialistes ont été mis en ligne, à la disposition des citoyens pour tout conseil et prescription de médicaments. «La situation est préoccupante. Le risque de contamination est omniprésent. La prévention est le seul remède pour ce mal qui a envahi la planète», dit un autre praticien.

Dans les localités, notamment celles qui enregistrent des cas de Covid-19, le personnel soignant des hôpitaux est débordé et souffre aussi de manque de moyens (absence de masques, bavettes et de respirateurs, entre autres) pour mener à bien sa mission en ces moments très difficiles.

Devant cette situation provoquée surtout par le manque de moyens, le personnel du service des maladies infectieuses au CHU Nedir Mohamed a observé, cette semaine, un sit-in devant la direction de l’hôpital pour demander du matériel (kits de prélèvements, masques …) nécessaire pour ce genre de situation. Les soignants travaillent sans moyens. Parfois, d’ailleurs, c’est la société civile qui vient à la rescousse des établissements hospitaliers.

C’est le cas de l’EPH de Tigzirt qui vient de recevoir un lot de matériel offert par le comité du village Lazaib. Il s’agit des tenues et des lunettes de protection pour le personnel de l’hôpital Ighilahriz où des chambres d’isolement ont été réalisées par des volontaires.

Il faut souligner, en outre, que cet établissement hospitalier accueille, ces jours-ci, plusieurs personnes atteintes du Covid-19 depuis l’apparition d’un foyen de contamination dans la commune d’Iflissen, signalé dans le village Iknache, et ce, deux semaines après l’enterrement d’un émigré.

Le premier cas dont les résultats des prélèvements se sont avérés positifs, samedi dernier, est la veuve du défunt. Depuis, 12 autres personnes de la même bourgade et des villages voisins, notamment, ont été mis en isolement au niveau dudit hôpital et la crainte de nouveaux cas s’est emparée des habitants de la région qui appréhendent la propagation de cette pandémie surtout après le décès de trois personnes, un homme de 67 ans et deux femmes de 76 ans et de 86 ans. «L’hôpital de Tigzirt a besoin de plus de moyens pour faire face à cette pandémie. Malheureusement, les autorités concernées ne s intéressent à cette région que lors de la saison estivale», déplore un médecin de la région.

Des jeunes de la daïra qui regroupe les communes de Tigzirt, Iflissen et Mizrana, ont lancé une opération de collecte de fonds, via Leetchi, pour venir en aide à l’hôpital de Tigzirt et surtout acquérir un nouveau matériel pour cet établissement de santé. «Nous nous sommes engagés dans cette voie afin de contribuer au bien de tous et faire face à une situation d’urgence.

Nous faisons appel à toute personne pouvant apporter une aide et contribuer à cette action depuis l’étranger ou en Algérie», lit-on dans l’appel des initiateurs de cette opération.

Cette semaine, un collectif de jeunes de la même région a remis à la direction de l’hôpital en question un autre lot de matériel (des masques de protection à filtre, des boîtes de gants stérilisés, des lunettes de protection, boîtes de désinfectant pour matériel de réanimation, des tensiomètres ainsi qu’ une cinquantaine de thermomètres de différents types).

Dans le même sillage, une réunion regroupant des médecins, des représentants des 38 villages de la commune d’Iflissen, des commerçants et des opérateurs économiques de la région, entre autres, a eu lieu dans le village Taksebt pour établir un plan de lutte contre la pandémie. Sur le plan de la sensibilisation, plusieurs actions sont entreprises par la population.

Dr Ahmed Habet, médecin à l’hôpital de Tigzirt ne cesse de réitérer ses appels à la prévention pour éviter la propagation du Coronavirus dans la région.


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites