Bras de fer entre écoles privées et parents d’élèves / La Direction de l’éducation d’Alger-Ouest intervient et menace



...

Dans une note adressée aux directeurs des écoles privées, la direction de l’éducation d’Alger-Ouest a menacé de sanctions sévères, les établissements soumettant les parents d’élèves au chantage, pour les contraindre de payer les frais d’un troisième trimestre annulé à cause du Covid-19.

La direction de l’éducation d’Alger-Ouest a rappelé à l’ordre les établissements se livrant à de telles pratiques, les appelants à cesser ces dépassements. Les contrevenants s’exposent à des mesures punitives pouvant aller jusqu’au retrait de l’agrément de l’établissement.

« Toute violation avérée de ces lois, en contradiction avec les intérêts de l’élève, exposerait son auteur à des sanctions pouvant atteindre le retrait immédiat de l’agrément de l’établissement », indique la note, précisant que « les établissements d’éducation et d’enseignement privé sont soumis aux mêmes dispositions statutaires et réglementaires en matière de scolarité des élèves que les établissements d’enseignement publics ».

Rappelons une polémique est née, ces derniers jours, après que des écoles privées ont voulu contraindre les parents d’élèves à s’acquitter des frais du troisième trimestre malgré que ce dernier ait été annulé dans le cadre des mesures de lutte contre le Covid-19.

Face au refus des parents à se plier au diktat, les établissements en question ont menacé de « de ne pas délivrer les bulletins de notes, ne pas autoriser le transfert des élèves vers d’autres établissements et leur inscription pour la prochaine année scolaire ».

Tags: Education, A LA UNE


Lire la suite sur Algérie Focus.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites