Mohamed Flissi. Boxeur

«Mon objectif, une médaille olympique à Tokyo»



...

Le pugiliste algérien Mohamed Flissi (52 kg), détenteur de plusieurs médailles internationales, raccrochera ses gants après sa dernière participation aux JO-2021 de Tokyo, où il aspire ajouter un titre olympique à sa riche collection.

C’est ce qu’il a révélé lundi soir lors de l’émission Mondial sport de la Radio Chaîne 2. «Ce sera mon dernier combat. N’était ma qualification aux JO, j’aurai déjà mis fin à ma carrière. Je suis fatigué. J’espère monter sur le podium pour terminer en beauté, mais je continuerai à être au service de la boxe algérienne en ma qualité de président adjoint de la commission des athlètes du Comité olympique des Jeux méditerranéens», a-t-il annoncé.

Abordant les préparatifs des joutes prévues dans la capitale du Japon, reportées à l’été 2021 en raison de la pandémie de coronavirus, le médaillé d’or aux Jeux méditerranéens de Turquie (2013) et champion d’Afrique en titre s’est montré très perturbé par la longue période de confinement sanitaire qui a chamboulé son plan de travail, admet-il. «Nous avons tracé un programme d’entraînement pour décrocher une médaille olympique et honorer notre pays.

Le rêve de tout athlète est de monter sur le podium des JO. Le confinement nous a beaucoup dérangés, même si quelque part, cette longue pause est bénéfique pour corriger nos erreurs et être au niveau en prévision de ce rendez-vous», a poursuivi l’invité de Amar Ouksili, en précisant qu’au début du confinement, «la préparation se faisait avec des moyens symboliques, juste pour assurer la continuité du repos actif». Très affecté par cette longue trêve imposée par la crise épidémiologique, il a ajouté : «Aucun des responsables concernés n’était venu nous voir pour s’enquérir de nos conditions de travail, alors qu’on préparait un rendez-vous important.

Quand je m’exprimais dans la presse pour dire ce qui ne va pas dans le sport, on dit que je me plaignais trop, alors que c’est la réalité. Comment un athlète de haut niveau peut-il reprendre les entraînements après ce que nous avons enduré durant cette période ? Les clubs étaient à l’arrêt et nos salaires non payés, nous avons des familles à charge. Nous étions livrés à nous-mêmes.

Certes nous allons reprendre, mais sincèrement nous n’avons pas le moral après 6 mois. Ce n’est que récemment que le MJS a pris attache avec nous pour une prise en charge sanitaire liée aux tests de dépistage de la Covid-19. J’ai parlé au ministre pour qu’il nous aide. On n’est pas 200 athlètes qui préparent des échéances internationales, mais juste 15 à 20. Je n’ai pas pris part au dernier regroupement de Tikjda en août pour des raisons familiales. On ne se remettra au travail que si l’Etat met les moyens.» Le champion originaire de Boumerdès a martelé : «Je ne peux pas travailler pour travailler. Il est impossible de s’entraîner quand le moral en prend un coup. L’Etat doit nous offrir les conditions, dont des stages et des moyens financiers.»

Par ailleurs, il considère que le noble art en Algérie a régressé ces dernières années. «La boxe algérienne a ramené la première médaille olympique en 1984 grâce à Moussa. Nous sommes de dignes ambassadeurs à l’étranger et nous avons toujours honoré notre pays. Il est regrettable qu’il n’y a pas de champion ou athlète ayant pratiqué ce sport à la Fédération algérienne de boxe. A quand un centre de formation dédié à la boxe ? J’ai demandé à un ancien ministre un diplôme de 3e degré, il m’a été refusé parce que je n’ai pas été de son côté. J’espère qu’il me sera accordé par l’actuel MJS, et ce, pour mettre mon expérience au service de notre boxe», a-t-il lancé.

L’invité du service sport de la Chaîne 2 a salué l’élection du médaillé de bronze aux JO-2000 de Sydney, Abderrahmane Hammad, à la tête du Comité olympique algérien. Un plébiscite mérité, selon lui, pour un homme qui connaît les problèmes des athlètes, a-t-il commenté.


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites