Équipe nationale

Le stage d’octobre sans matchs amicaux ?



...

La sélection nationale de football, sous la conduite de son coach Djamel Belmadi, a de forte chance de se retrouver contrainte de ne disputer aucun match amical, lors de la prochaine fenêtre FIFA (5 au 13 octobre), où les coéquipiers du capitaine Riyad Mahrez sont attendus en principe en Autriche, pour un stage de dix jours, du moment que la FAF et à moins de deux semaines de la tenue de ce regroupement, n’a toujours pas communiqué officiellement le lieu ni la liste des joueurs convoqués, et encore moins les noms des éventuels adversaires, tout contrairement de la majorité des sélections africaines.

Privé de compétitions, aussi bien officielles qu’amicales depuis 11 mois, à l’instar des différentes sélections africaines, en raison de la pandémie de coronavirus qui a gelé toutes les activités sportives sur le continent noir depuis le mois de mars dernier, et le report de tous les matchs internationaux, les Verts risquent en fait de boucler une année sans la moindre joute, et ne pourraient reprendre du service que lors du mois de novembre prochain (dernier match disputé au Botswana le 18 novembre 2019 en éliminatoire de la CAN-2021, ndlr) et cette double confrontation face au Zimbabwe (9 et 17 novembre 2020) comptant pour les 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN-2021, qui pour rappel se disputera à l’hiver 2022.

En effet, le souhait de Djamel Belmadi de profiter de cette fenêtre FIFA du mois d’octobre, pour disputer deux joutes amicales contre de bons sparring-partners risque de ne pas être exaucé. Ne devant se contenter que d’une seule joute, en principe face au Cameroun le 12 ou 13 octobre prochain, comme annoncé il y a quelques jours par le secrétaire générale de la Fédération camerounaise, le match en question semble avoir été annulé suite au refus des autorités hollandaises d’autoriser la tenue de cette joute, en raison de la présence dans les deux sélections de joueurs évoluant en France, où la pandémie de Covid-19 connaît une nette recrudescence ces derniers jours.

Essayant de contourner cette problématique, en voulant délocaliser la rencontre en Autriche, les organisateurs des matchs des Verts, à savoir la boîte «Evol Sport», se sont retrouvés face à une nouvelle contrainte, avec les exigences des responsables de la Fédération camerounaise, d’une prise en charge totale par la FAF du déplacement de leur équipe de la Hollande, où elle effectuera son stage vers l’Autriche ainsi que les frais d’hébergement.

De gros frais supplémentaires que la FAF ne serait pas disposée à dépenser, et qui devrait conduire à l’annulation pure et simple du match. A ce propos, la Fédération camerounaise de football qui a communiqué, ces dernières heures, la liste des joueurs et le programme de ses Lions indomptables durant ce stage à Utrich, ne fait plus mention du match face à l’Algérie, n’évoquant que celui face au Japon programmé le 9 du même mois. Une annonce qui annonce que tout va dans le sens de l’annulation de cette joute Algérie – Cameroun, qui n’a toujours pas été confirmée à quelques jours de sa tenue éventuelle.

LE PARTENARIAT FAF-EVOL SPORT à L’INDEX

Une situation qui obligerait les Verts à un stage de deux semaines, sans la moindre joute amicale pour cette première fenêtre FIFA de l’année 2020, du moment que la FAF et Evol Sport n’ont pas réussi à trouver un autre sparring-partner parmi les sélections, notamment africaines qui, dans leur majorité ont choisi l’Europe pour la reprise de leurs activités. Champion d’Afrique en titre, il y a tout juste un peu plus d’une année, les Verts, malgré leur statut, peinent à convaincre les sélections africaines à l’affronter.

Pis encore, à en croire certaines indiscrétions, plusieurs ténors du continent africains, à l’image de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Nigeria ont refusé d’affronter l’Algérie en match amical durant ce mois d’octobre, après avoir été sollicités, justement par la boîte Evol-Sport.

Selon les mêmes indiscrétions, si les Verts peinent à trouver des sparing-partners, c’est justement à cause de la boîte en question, et de la nature du contrat signé en mars 2018 avec la FAF. Un contrat d’exclusivité accordée à la boîte française, qui a entre temps changé de gestionnaire, puisque étant conduite par l’Iranien Bamdad Mirzaei, à la signature du contrat avec la FAF, elle est désormais gérer par les collaborateurs de ce dernier à qui il a confié la société, à savoir Ali Boudjema et Pierre Inquel.

Mais à en croire nos sources, ce n’est pas le changement de gestionnaire qui pose problème, mais l’exclusivité accordée par la FAF à cette boîte pour l’organisation des matchs des Verts, qui constituerait une tare, et qui freinerait donc toute tentative d’organiser des matchs avec des sélections haute gammes, en étant boycotté visiblement par les autres boîtes et autre agents spécialisés dans ce genre d’organisation, en raison justement de cette exclusivité, au grand dam de Belmadi et de ses capés, qui non seulement ne peuvent avoir cette chance de croiser les ténors de l’Afrique, mais de ne croiser aucune équipe digne de ce nom durant leurs prochains regroupement en terre autrichienne, malgré leur statut de champion d’Afrique, brillamment gagné en terre égyptienne à l’été 2019.


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites