Mémoires d’un saint homme, Sidi-Zekri!



...

Annulation à la dernière minute du Conseil des ministres par visioconférence. Wach ?… 

… Djidji n’a pas payé l’abonnement ADSL ? 

Je ne doute pas de la bonne volonté de Djerad. Comme je ne « préacte » pas non plus de son efficacité. Je note juste que le Premier ministre, en visite à Djelfa, a déclaré ceci : « Nous allons réorganiser les zones industrielles du pays .» Dans un souci patriotique de contribution citoyenne, je souhaite apporter à Djerad mon témoignage. Dans mon berceau, un été 1962, un bon mois avant les festivités officielles du 5 Juillet, j’ai entendu distinctement, par la fenêtre entrouverte de la chambre d’hôpital où ma mère venait de se libérer de moi, le Premier ministre provisoire de l’exécutif encore plus provisoire déclarer ceci : « Notre priorité, c’est de réorganiser les zones industrielles du pays ! » Des années après, et ayant compris que dans notre chère Dézédie, il fallait à tout prix laisser les fenêtres toujours entrouvertes — pour n’en rater aucune miette — j’ai distinctement entendu un autre chef du gouvernement jurer ceci : « La priorité de nos priorités industrialisantes, c’est de réorganiser les zones industrielles de notre bienheureuse contrée bénie ! » Ayant pris de l’âge, devenant plus sensible aux courants d’air que provoquent les fenêtres trop longtemps et trop souvent entrouvertes, j’ai tout de même entendu, par l’entrebâillement d’une porte dérobée, le 3459e chef du gouvernement de ma contrée, un peu moins bienheureuse et un chouia moins bénie, dire ceci : « Nous plaçons en tête de notre feuille de route la nécessité impérieuse et téléphonée de réorganiser les zones industrielles du pays ! » Depuis, et complètement atteint par la limite d’âge, et malgré le port d’une aide auditive, sourd comme un pot sans elle, j’ai vécu assez longtemps pour entendre aujourd’hui Djerad promettre qu’il allait incessamment-sous-peu-Tit ’suite « réorganiser les zones industrielles du pays ». Voilà ! Ce que j’en conclus ? Ben rien ! J’suis patriote, donc je souhaite BON COURAGE à Djerad ! Et je me remets vite à mon occupation favorite. Apprendre à mes enfants à toujours laisser une fenêtre entrouverte. Ça aère et ça sert vachement quand on sait qu’on va passer sa vie à fumer du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.


Lire la suite sur Le Soir d'Algérie.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites