Ammar Belhimer

La Constitution soumise au référendum est assortie de "garanties qui renforceraient la scène médiatique".



...

Le ministre de la Communication et Porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a affirmé, jeudi soir, à Alger, que le projet d'amendement à la Constitution soumis au référendum populaire de novembre prochain, était assorti de "garanties qui renforceraient la scène médiatique en Algérie". Dans une allocution prononcée à l’ouverture de  la cérémonie de remise des prix aux lauréats du Prix du Président de la République pour journaliste professionnel, organisé au Centre international de conférences à l'occasion de la Journée nationale de la presse, M.  Belhimer a déclaré que le projet d'amendement à la Constitution était accompagné " des garanties qui amélioreront le paysage médiatique. ". Il a ajouté que ce projet "donnera une nouvelle dimension au système des droits et libertés dans le cadre de notre identité nationale et de nos circonscriptions", à travers "des garanties professionnelles capables d'améliorer la performance des journalistes". Le ministre de la Communication a abondé que le projet d'amendement à la Constitution "confirme l'intérêt de l'Etat pour la presse" conforté par l'article 54, qui "consacre le principe de la liberté de la presse et détaille les composantes de cette liberté et stipule le droit de créer des chaînes de télévision, des sites Web et des journaux électroniques, tout en interdisant la discrimination et les discours de haine et en n'interrompant pas l’activité d’aucun journaliste sans décision judiciaire. " A la même occasion, le ministre a salué l'attention que le Président de la République attache au secteur des médias, mettant en avant les cinq axes majeurs inclus dans son message aux journalistes à l'occasion de leur fête nationale, qu'il a résumé par louer   "les contributions des journalistes à travers les différentes étapes qu’a traversé le pays, appelant à la nécessité d’adapter le secteur à la numérisation et au développement technologique". Une adaptation qui, dit-il, s’accommodera de l’adaptation du cadre juridique aux évolutions en cours, affichant un esprit de patriotisme pour lutter contre la cybercriminalité, la nécessité d'une éthique professionnelle et le soutien de diverses compétences. A noter, au début de la cérémonie ont été honorées d’anciennes figures, nombre de journalistes et de professionnels des médias qui ont marqué la scène médiatique algérienne, au premier rang desquels se trouvait le défunt moudjahid et ancien ministre Lamine Bechichi, décédé le 20 juillet dernier. Ont été cités, l'ancien directeur du journal "La Tribune", Kheireddine Ameyar, l'ancien directeur général du quotidien "Horizons", Lyès Hamdani, et le regretté journaliste Majid Hadji.. Ont également été honorés l'ancien combattant de la guerre de libération nationale et l'ancien directeur des publications du quotidien El Moudjahid, Morsli Aziz, l'ancien directeur général de la télévision algérienne Abdo Benzyane, le journaliste et auteur Abdelaziz Boubakir, ainsi que l'ancien directeur général de l'agence de presse algérienne (APS) au début des années 1990, Talmat Ammar Ali. Ces hommages ont été rendus en présence du Premier ministre Abdelaziz Djerad, du président du Conseil constitutionnel Kamel Fenich, et un certains membres du gouvernement et de hauts Fonctionnaires de l’Etat. NationalPolitique


Lire la suite sur Radio Algérienne.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites