ORAN

Toujours l'anarchie dans le transport public



...

Les transporteurs  publics urbains du chef-lieu de la wilaya d'Oran ne veulent rien savoir et ne respectent aucune mesure de prévention sanitaire notamment les gestes barrières où la distanciation physique avec des surcharges et aussi le non- respect des 50% des charges décidées    par l'État. Au vu de la situation sanitaire du coronavirus qui ne cesse de progresser dangereusement, l’humble citoyen s’interroge sur le rôle des responsables chargés de veiller sur l’application stricte des mesures préventives contre le coronavirus qui ne font qu’assister à la débâcle, notamment dans le secteur du transport public intramuros, des bus dont la propreté est un vain mot, la surcharge qui n’obéit à aucune logique particulièrement sur les lignes desservant les nouvelles cités périphériques, de Akid Lotfi  Belgaid,  Hai Yesmine et Hai Ennor. Le port de la bavette constitue une corvée pour la majorité des passagers, une minorité la porte lorsqu’on traverse des points de contrôle par exemple, l’arrêt du Lycée Lotfi, place des Victoires et le rond-point de la pépinière où la présence des policiers impose le respect. Quant aux transporteurs, ils ont leurs petites astuces pour récupérer les documents qui leur sont retirés à chaque entrave des mesures restrictives imposées par la réglementation. Devant ces scènes quotidiennes, il n’est pas évident qu’on soit sorti de l’auberge.           


Lire la suite sur Réflexion.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites