SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE

Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie



...

Intervenant au terme de la séance de vote du le projet de loi de finance 2021 et du texte relatif aux enlèvements, présenté par le ministre de la Justice, le président par intérim du Conseil de la Nation Salah Goudjil, s’est exprimé sur la situation politique du pays, en rapport avec la maladie du président de la République. En effet, Salah Goudjil a indiqué que  "Certaines trompettes depuis l'étranger exploitent la maladie du président de la République pour mener une guerre contre l'Algérie et échafaudent des scénarii", dit-il, invitant "les hommes sincères à prendre la mesure de cette campagne et à y faire face comme un seul homme" Face à cette campagne, Salah Goudjil  met en avant l'Armée en assenant que cette dernière "défend  la stabilité  et la sécurité du pays , et c'est la raison pour laquelle elle est aujourd'hui la cible des attaques, comme l'était l'ALN du temps de la Révolution". Au sujet du regain de tension au Sahara occidental, le président par intérim  du Conseil de la Nation rappelle la position de principe de l'Algérie, à savoir explique t-il que "le problème n'est pas entre l'Algérie et le Maroc, mais entre les autorités marocaines et le Sahara occidental et la solution réside dans un référendum d'autodétermination  sous l'égide de l'ONU pour permettre au peuple sahraoui de choisir  son destin en toute souveraineté". A noter que  les membres du Conseil de la Nation, au terme de deux jours de débats en plénière, ont voté jeudi à la majorité le projet de loi de finance 2021, lors d'une séance plénière présidée par le président par intérim, Salah Goudjil. Un débat au cours duquel ils ont mis en relief l'impacte négatif de la crise sanitaire sur l'activité économique, demandant au Gouvernement la mise en application des recommandations  de la Conférence sur la nouvelle stratégie économique du pays.  Face à la réduction des moyens financiers de l'Algérie, les sénateurs ont également demandé au gouvernement la mise en place d'une "cartographie nationale" qui permettrait de cibler les catégories sociales éligibles aux subventions.   En tout, 120 sénateurs ont voté en faveur du projet contre un seul qui s'est abstenu lors de la séance de vote à main levée, en présence du ministre des Finances, Aymen Benabderahmane, qui a porté ce projet, marqué du sceau de la rigueur drastique, du fait des contraintes financières que connait le pays. Votée par les deux chambres du parlement, la loi de finance 2021 attend désormais sa signature par le président de la République, au cours de la traditionnelle  cérémonie protocolaire en fin d'année,  à laquelle seront présents tous les membres du Gouvernement, puis sa publication dans le journal officielle pour entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2021.     


Lire la suite sur Réflexion.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites