Le Conseil supérieur de la chasse installé par M. Hemdani



...

Le Conseil supérieur de la chasse et du patrimoine cynégétique a été installé samedi par le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hemdani. La cérémonie d'installation officielle de cette instance a été organisée au siège du ministère en présence de membres de la Fédération nationale des chasseurs, de directeurs centraux de la tutelle et des représentants du secteur des forêts. Ce Conseil aura pour mission, selon le ministre, d'éradiquer la chasse illicite en imposant, à nouveau, des mécanismes de la gestion de la chasse et en accentuant la protection, le développement durable et l'équilibre du patrimoine cynégétique. Cela en plus de l'organisation des chasseurs pour mieux maîtriser le patrimoine cynégétique, a précisé M. Hemdani, considérant cette instance comme l'outil indispensable pour la réalisation de la politique cynégétique en instaurant des outils efficaces pour la pratique de la chasse, le développement et la gestion de ce patrimoine. Le Conseil doit, en outre, superviser les chasseurs, les orienter et les accompagner pour arriver à la pratique d'une chasse pérenne, a expliqué le ministre en appelant les chasseurs à s'unir pour défendre leurs territoires de chasse tout en devenant des partenaires dans la défense des ressources naturelles grâce à une utilisation raisonnable de la biodiversité et des proies. Le ministre a salué, lors de son discours, le travail accompli par la Direction générale des forets (DGF) et la Fédération nationale des chasseurs (FAC) pour la relance de l'activité de la chasse, après plus de 25 ans d'arrêt. Il a mis, en outre, en exergue le rôle primordial de la chasse dans le maintien de l'équilibre environnemental, mais aussi dans le domaine économique, social, culturel et touristique, ou encore dans la préservation et la gestion du patrimoine des animaux sauvages. M. Hemdani a estimé que la préservation du patrimoine cynégétique représente un défi majeur, en raison du manque de proies et la réduction de leur zone de prolifération, causant, à l'occasion, la perte de la biodiversité. Citant comme autres causes de ce phénomène les feux de forêts et le braconnage qui reste, selon lui, en "hausse permanente". Le ministre a expliqué que la reprise de cette activité allait permettre de réduire la chasse illicite en impliquant les chasseurs dans le système de contrôle et de gestion du patrimoine cynégétique en Algérie. M. Hemdani s'est adressé, à l'occasion, à tous les secteurs impliqués dans cette activité, les invitant à créer les mécanismes nécessaires pour la préservation du patrimoine cynégétique algérien et sa pérennité à travers l'échange des informations et les expériences acquises dans ce domaine. APS Economie


Lire la suite sur Radio Algérienne.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites