Pourquoi la relève doit sortir couverte !



...

Bien sûr qu’il y a d’autres sujets à aborder. Qui oserait affirmer le contraire ? Certainement pas moi. Seulement voilà ! Pour redresser la barre et débarrasser le pays de ceux qui l’empêchent d’avancer, il faut être en bonne santé. Et pour que le changement, que nous appelons de tous nos vœux, ait l’énergie indispensable à celles et ceux que nous choisirons pour assurer la relève, il vaudrait mieux sortir couvert. Voilà pourquoi  je ne m’excuserai pas de revenir sur le sujet, quitte à perdre, parmi un lectorat assidu, ceux que j’agace en rappelant, à l’excès, pourquoi on a l’obligation morale de se protéger et d’épargner les gens que l’on fréquente ou croise en chemin. 
Ce matin, j’ai eu beaucoup de mal à quitter mon lit. Des vertiges auxquels je ne comprends pas grand-chose m’en ont empêchée. Et ça ne pouvait pas être une deuxième contamination  puisque je n’ai pas marché, lundi passé, terrorisée à l’idée d’en prendre encore pour mon grade si je m’exposais de nouveau. 
Les fidèles à cet espace savent que j’ai été contaminée et que, surtout, j’ai eu du mal à m’en remettre. N’en déplaise à celles et ceux qui prônent l’immunité collective, je sais en quoi c’est handicapant de supporter, près de six mois après, les séquelles, sans savoir si l’on en sera  bientôt débarrassé. Et quand on vous dit qu’une rechute n’est pas à écarter, vous n’avez plus qu’à espérer que la Covid-19 et ses variants vous épargnent. Aux lecteurs qui, pour ne pas remettre en cause la légèreté de leurs gestes quotidiens, seraient tentés de me reprocher de semer la panique, je précise que je ne somatise pas. Le mal est réel et rien, dans les discours qui encouragent le suicide, ne me convaincra du contraire !  Ce n’est pas pour faire genre qu’on porte une bavette ou que l’on remonte chez soi prendre le flacon de gel hydro-alcoolique quand on a oublié de l’embarquer dans son sac ! 
À celles et ceux qui pensent faire preuve de salubrité publique en s’imposant comme porte-parole indispensables à la philosophie du Hirak, j’aurais envie de dire que nous sommes tous les porte-parole d’une cause qui demande que l’on se sacrifie pour elle si elle ne nous tue pas ! 
M. B.


Lire la suite sur Le Soir d'Algérie.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites