Présidence de la CAF

Anouma se rallie à la décision d’Infantino



...

Les quatre candidats à l’élection au poste de président de la Confédération africaine de football (CAF) se sont retrouvés, de nouveau, pour sceller le pacte que leur a préparé le président de la FIFA, à savoir le choix du futur patron de l’instance continentale.

Les candidats s’étaient réunis samedi dernier à Rabat pour valider la proposition de Gianni Infantino, représenté à ce conclave par deux de ses plus proches collaborateurs et l’homme chargé de leur faire avaler la pilule, l’hôte de la cérémonie, le Marocain Fouzi Lakjaa. Le président de la FIFA a accordé une semaine aux candidats pour rendre une réponse définitive à son injonction, pardon proposition.

Le message suivant leur a été distillé : «Rentrez chez vous, informez vos responsables et les acteurs du football sur ce qui vous a été proposé et revenez dans quelques jours, à Nouakchott, pour nous rendre une réponse finale». Pour trois candidats, elle était acquise avant de quitter le Maroc.

Patrice Motsepe, le Sud-Africain choisi par Gianni Infantino pour présider aux destinées de la CAF, était le premier à applaudir la proposition. Le Sénégalais Augustin Senghor et le Mauritanien Ahmed Yaya, eux aussi ont donné leur accord. Seul l’Ivoirien Jacques Anouma a rué dans les brancards. Une fois chez lui, il a «retrouvé» ses esprits et la raison et a repris l’avion pour Nouakchott, vendredi, pour annoncer son ralliement à la décision de Gianni Infantino. Toute honte bue, les candidats ont souscrit à l’ordre émanant du président de la FIFA et vendangé l’honneur du football africain sur l’autel de leurs étroits et sordides intérêts.

Le président de la FIFA peut être satisfait de la concrétisation de la première partie de son plan : la caporalisation du football africain.
Après le 12 mars courant, il pourra passer aux choses sérieuses qui ont toujours guidé ses pas. Garantir les puissants intérêts financiers que la FIFA engrangera avec des hommes aussi puissants que Patrice Motsepe, une des plus grosses fortunes en Afrique. Fatima Samoura, la secrétaire générale de la FIFA, reviendra aux affaires de la CAF et veillera à ce que les plans de Gianni Infantino ne soient pas contrariés. Le 12 mars, les délégués africains iront mettre leur bulletin dans l’urne pour une élection jouée et ficelée depuis longtemps.


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites