Elections législatives

La déception des participationnistes



...

Plus de 70% des électeurs ont boudé les élections législatives qui se sont déroulées ce samedi dans une indifférence quasi générale. Au lendemain de ce rendez-vous électoral, nombreux ont été les partis politiques qui ont refusé de commenter ce fort taux d’abstention, inédit dans les annales du Parlement algérien.

Ces entités politiques se défendent d’attendre d’abord les résultats de cette course électorale avant de se prononcer sur ses différents aspects. Néanmoins, tous s’attendaient à ce qu’il y ait une abstention, mais pas un raz-de-marée abstentionniste.

Le parti Jil Jadid, dirigé par Soufiane Djilali, ne se faisait pas d’illusion, sa direction et les postulants à ces joutes savaient que les Algériens allaient boycotter ce scrutin. «C’était prévisible», lâche Habib Brahmia, chargé de communication à Jil Jadid.

Selon lui, une grave crise de confiance s’est installée dans notre pays. «Les Algériens ne croient plus à l’action politique, nous sommes toujours, selon eux, dans la continuité de l’ancien système.» Mais le parti de Soufiane Djilali espérait un taux de participation supérieur à 30%. «Durant notre campagne électorale, nous avons approché toutes les franges de la société. Les Algériens ont accepté de nous écouter, mais ils n’étaient pas dans la logique de participation. Ils nous disaient ouvertement et clairement qu’ils n’avaient pas confiance en le système et que rien n’a changé», avoue le cadre de Jil Jadid, qui attend les résultats définitifs pour pourvoir donner son appréciation et analyser le taux de participation.

Ce parti pense qu’il est urgent de se pencher sur cette question d’abstention afin d’éviter sa réédition. «La participation populaire à un scrutin est importante car cela y va de la représentativité et de la légitimité des institutions, donc il faut trouver des solutions à ce grave problème», glisse M. Brahmia.

Dans cette lancée, la direction de Jil Jadid dénonce la persistance des vieilles pratiques, notamment les tentatives de bourrage des urnes. «Les anciennes pratiques ont été observées pendant ce scrutin, il y avait, ce 12 juin, beaucoup de résistance, des dépassements et même de la violence physique dans certains centres de vote. Il y a eu des tentatives de fraude», déplore M. Brahmia.

Ces pratiques décrédibilisent le pouvoir et renforcent, selon certains observateurs, la position des abstentionnistes. Jil Jadid accuse l’ANIE de ne pas être à la hauteur de ses prérogatives. «Cette Autorité a recruté des personnes broyées par les anciens du système. Les membres de cette Autorité ne maîtrisent pas ses prérogatives. Le scrutin du 12 juin est entaché de plusieurs irrégularités.»

De son côté, le MSP, qui s’attendait à un taux de participation supérieur à celui avancé par l’ANIE, s’interroge sur le chiffre donné par le président de l’Autorité.

De l’avis de M. Hamdadouche, le taux moyen et non le taux national de participation de 30,20%, avancé par Mohamed Charfi, est «incompréhensible».

Et au MSP de dénoncer les tentatives de fraude visant, selon lui, à modifier les résultats de l’élection, ce qui pourrait, dit-il, avoir «de mauvaises conséquences» sur le pays et «l’avenir de l’action politique et des élections».

Selon une source du parti, les Algériens se sont abstenus de voter parce qu’ils sont persuadés que les résidus de l’ancien système sont toujours là. Tout en confirmant qu’il arrive en tête de liste des résultats à travers la majorité des wilayas et à l’étranger, le président du MSP revendique la victoire et demande au président de la République de «protéger la volonté populaire qui s’est exprimée sur le terrain, et ce, conformément à ses engagements». Des candidats de partis sous couvert de l’anonymat estiment que le taux «moyen» de participation rendu public par le président de l’ANIE est destiné à masquer l’importance de l’abstention. 


Lire la suite sur El Watan.

Photos droles d'animaux

Les photos d'animaux les plus droles!

Voici une compilation de photos réelles d'animaux capturées dans des positions droles.

Tourisme: 7 pays que vous pouvez visiter cet été sous conditions

Tourisme: 7 pays que vous pouvez visiter cet été sous conditions

La vaccination contre le virus Corona (Covid-19) pourrait ouvrir les portes de voyages dans de nombreux pays cet été. Quels sont les pays les plus en vue qui ont annoncé l'ouverture de leurs portes aux touristes au cours de la période à venir?

Population du monde en 2100

Les 10 pays les plus peuplés du monde en 2100

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) prédit dans son dernier rapport que la population mondiale en 2100 sera de 10,88 milliards. Les pays les plus peuplés du monde ne seront plus les mêmes qu’aujourd’hui.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites