Flambée de Covid-19 en Europe et en Amérique Latine malgré la vaccination

Le variant Delta préoccupe le monde



...

Le variant Delta (anciennement dénommé variant indien ou encore B.1.617.2, mais aussi VOC-21APR-02 ou G/478K.V1), apparu en Inde, est bien parti pour devenir le variant dominant à l’échelle mondiale, selon l’OMS.

Le coronavirus continue de faire des ravages dans de nombreux pays qui subissent une troisième, voire une quatrième vague épidémique marquée par la virulence des variants, signalés notamment au Royaume-Uni, au Portugal et en Russie où la souche Delta (variant indien) avance dangereusement, tandis que le Brésil essuie d’importantes pertes humaines liées à l’avancée du variant Gamma.

Le continent africain est, quant à lui, aux prises avec les variants Delta (indien) et Beta (sud-africain).

Le variant Delta (anciennement dénommé variant indien ou encore B.1.617.2, mais aussi VOC-21APR-02 ou G/478K.V1) apparu en Inde est bien parti pour devenir le variant dominant à l’échelle mondiale, selon l’OMS. Les épidémiologistes britanniques ont observé le remplacement rapide du variant Alpha (B.1.1.7, dit «anglais») par le variant Delta (dit «indien»).

Outre son caractère contagieux (60% plus contaminant que le Covid-19), plusieurs travaux en laboratoire montrent que le variant Delta semble résister davantage aux vaccins.

L’augmentation des cas de ce variant concerne en grande partie les groupes d’âge plus jeunes, dont beaucoup ne sont pas vaccinés ou viennent tout juste de recevoir leur première dose, a déclaré Public Health England.

Selon l’étude réalisée par cet organisme, 42 323 cas (soit 29 892 de plus qu’il y a une semaine) de ce variant, identifié en Inde et présent dans une cinquantaine de pays, ont été détectés au Royaume-Uni, où il représente aujourd’hui plus de 90% des nouveaux cas.

Il s’avère ainsi, selon les études réalisées en Angleterre par le Public Health England, que la prévalence est cinq fois plus importante parmi les 5-12 ans (0,35%) et les 18-24 ans (0,36%) par rapport aux personnes âgées de 65 ans et plus.

En date du 14 juin 2021, selon la base de données génomiques «Gisaid», 61 autres pays étaient touchés par ce variant. La propagation du variant Delta est également problématique au Portugal. D’après les données disponibles sur Gisaid, sur les quatre dernières semaines, 77% des contaminations seraient liées au variant Delta dans ce pays.

Frappé de plein fouet par le variant Alpha (dit britannique) en début d’année, le Portugal se retrouve ainsi à nouveau en première ligne face à la souche Delta, qui menace de provoquer une quatrième vague de contagions et de restrictions.

Il représente désormais plus de 60% des nouveaux cas détectés au Portugal, selon l’Institut national portugais de santé (Insa).

Avec un nombre de nouveaux cas par jour en hausse de 54% au cours de la semaine écoulée par rapport aux sept jours précédents, le Portugal est le pays d’Europe où l’épidémie de Covid-19 progresse avec le plus de virulence, devant le Royaume-Uni, selon les données collectées par l’AFP auprès des autorités nationales.

En Russie, près de 84% des séquences déposées ces quatre dernières semaines correspondent également au variant Delta. Ce chiffre est de 10,17% pour les Etats-Unis, de 10,1% pour l’Espagne, de 7,75% pour l’Italie.

Brésil : le variant Gamma

Le Brésil se dirige, lui aussi, vers une troisième vague épidémique. La barre symbolique des 500 000 morts dus à la pandémie a été franchie samedi 19 juin.

Le nombre moyen de décès y dépasse désormais les 2000 par jour, soit une augmentation de 24% par rapport à début juin, marquant un retour aux niveaux dramatiques d’avril, mois le plus meurtrier de la pandémie, au cours duquel plus de 82 000 Brésiliens sont morts de Covid-19, selon les chiffres officiels.

Selon les experts, l’accélération de l’épidémie serait due à la circulation du variant Gamma (dit variant brésilien), décrit comme plus transmissible, et apparu dans la région de Manaus (Amazonie) en décembre 2020. Celui-ci représenterait désormais près de 90% des contaminations dans l’Etat de Sao Paulo, selon l’Institut Butantan – équivalent local de l’Institut Pasteur.

Ce dernier a également identifié dix-neuf nouvelles souches en circulation dans ce même Etat. De plus, le pays, qui vient de rentrer en hiver, s’attend à souffrir encore plus dans les prochains mois.

Dans le continent africain, l’évolution est particulièrement préoccupante, car elle est, là encore, en partie liée à la propagation des variants, beaucoup plus contagieux. Le variant Delta, détecté en Inde, est désormais présent dans 14 pays, tandis que les variants Alpha et Bêta (identifiés au Royaume-Uni et en Afrique du Sud) circulent respectivement dans 30 et 29 pays sur 55.

Selon l’OMS, cette hausse s’explique également par une météorologie saisonnière plus froide en Afrique australe, qui favorise les contaminations, mais aussi dû au respect insuffisant des mesures sanitaires. Plus de 40% des nouveaux cas ont ainsi été déclarés en Afrique du Sud.

Selon les données collectées par l’OMS, il y a eu en Afrique 116 500 infections nouvelles lors de la semaine arrêtée au 13 juin, soit 25 500 de plus que la semaine précédente.

Dans certains pays, les infections ont doublé et s’affichent en hausse de plus de 50% dans d’autres. Sur le continent, seulement 1% de la population est pleinement vaccinée.

Il est à noter, par ailleurs, que depuis la mi-mai, la situation épidémique se dégrade en Tunisie. Alors que le pays a levé la plupart des restrictions à l’approche de la saison touristique, excepté le couvre-feu de 22h à 5h, plusieurs dizaines de personnes meurent de Covid-19 chaque jour et plus de 2000 nouveaux cas quotidiens sont recensés, des chiffres qui se rapprochent du pic de l’épidémie du mois de janvier. 

L’OMS rebaptise les variants de la Covid

Ayant pour souci de d’éviter que le grand public et les médias utilisent des appellations «stigmatisantes et discriminatoires» à l’encontre des pays concernés, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a décidé de donner ce qu’on a jusqu’alors l’habitude d’appeler variants «indien», «britannique» «brésilien» des lettres grecques.

Ainsi, le variant B.1.1.7, d’abord identifié au Royaume-Uni, a été baptisé Alpha ; le B.1.351, apparu en Afrique du Sud, devient Bêta et le variant P.1, détecté au Brésil, Gamma.

L’OMS a donné deux noms différents aux sous-lignées distinctes du variant B.1.617, qui a ravagé l’Inde et s’est étendu à des dizaines de pays : B.1.617.2 (qui prend de la vitesse en Grande-Bretagne) devient ainsi Delta, et B.1.617.1 devient Kappa… A. B.


Lire la suite sur El Watan.

Photos droles d'animaux

Les photos d'animaux les plus droles!

Voici une compilation de photos réelles d'animaux capturées dans des positions droles.

Tourisme: 7 pays que vous pouvez visiter cet été sous conditions

Tourisme: 7 pays que vous pouvez visiter cet été sous conditions

La vaccination contre le virus Corona (Covid-19) pourrait ouvrir les portes de voyages dans de nombreux pays cet été. Quels sont les pays les plus en vue qui ont annoncé l'ouverture de leurs portes aux touristes au cours de la période à venir?

Population du monde en 2100

Les 10 pays les plus peuplés du monde en 2100

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) prédit dans son dernier rapport que la population mondiale en 2100 sera de 10,88 milliards. Les pays les plus peuplés du monde ne seront plus les mêmes qu’aujourd’hui.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites